Régime Spécial d’Études : et si on s’en saisissait ?

Être étudiant.e en soins infirmiers signifie trop souvent mettre ses hobbies de côté pour se consacrer pleinement à ses études. Entre formation théorique et pratique, s’ajoutant parfois un job étudiant, il est très difficile de trouver du temps pour soi ! Il est parfois même compliqué de trouver le temps de “tout faire” et cela peut mener à l’épuisement, au mal-être des étudiant.e.s en soins infirmiers.

 

PAS D’INQUIÉTUDE ! Il existe une solution pour toi : le RSE !

 

 

  • Le RSE ? Késako ?

Le Régime Spécial d’Études, communément appelé RSE, est un dispositif mis en place en 2014. Il permet de faciliter les conditions d’études et la réussite des étudiant.e.s dans des situations spécifiques. Il peut notamment permettre un aménagement de l’emploi du temps de ces étudiant.e.s. Cela peut passer par des travaux dirigés (TD) ou travaux pratiques (TP) rendus non obligatoires par l’établissement, ou par la mise en place d’un tiers-temps !

 

  • Comment le mettre en place dans ton IFSI ?

 

Législativement, le RSE est régi par l’article 10 de l’arrêté du 22 janvier 2014 fixant le cadre national des formations conduisant à la délivrance des diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et de master. En tant qu’étudiant.e en soins infirmiers, nous ne disposons pas encore d’un diplôme national de licence, mais d’un grade licence. Nous n’entrons donc pas pleinement dans le cadre de cette législation.

Cependant, des décisions similaires peuvent quand même être prises dans ton IFSI ! En effet, avec la nouvelle gouvernance des instituts de formations paramédicaux, les étudiant.e.s élu.e.s de promotions peuvent siéger à l’instance compétente pour les orientations générales de l’IFSI. C’est dans cette instance que le projet pédagogique de l’IFSI est adopté et que la mise en place d’aménagements pour certain.e.s étudiant.e.s peut être avancée et votée. Il est donc important que les étudiant.e.s élu.e.s de ton IFSI se saisissent de cette possibilité d’action.

 

  • Mais alors, quelles sont ces situations spécifiques ? / Qui pourrait en bénéficier dans ton IFSI ?

Légalement, un.e étudiant.e peut bénéficier du RSE qu’il/elle soit :

  • étudiant.e salarié.e,
  • chargé.e de famille,
  • en situation de handicap ou en incapacité temporaire partielle ou totale,
  • sportif/tive de haut niveau,
  • engagé.e dans une formation artistique de haut niveau,
  • étudiant.e élu.e !

 

Ainsi, les représentant.e.s élu.e.s de ta promotion peuvent commencer par soumettre l’idée de la mise en place de tiers-temps pour les étudiant.e.s présentant des troubles “dys” à la direction de l’IFSI, si ce n’est pas déjà le cas ! Si l’administration de ton IFSI est favorable à l’idée, un groupe de travail peut être réalisé pour mettre en place certains aménagements pour ces étudiant.e.s.

 

Et si on disait STOP à l’iniquité dans la formation et qu’on travaillait ensemble sur le RSE, pour l’amélioration de nos conditions d’études ? La FNESI s’engage depuis de nombreuses années pour que les ESI obtiennent les mêmes droits que les autres étudiant.e.s de l’enseignement supérieur. Cela passe notamment par l’obtention d’aménagements pour les étudiant.e.s dont les besoins sont spécifiques. L’obtention de ces droits passent également par l’obtention, pour les étudiant.e.s en soins infirmiers, du diplôme national de licence qui régit le Régime Spécial d’Études.

 

Si tu cherches à faire bouger les choses et tu veux un accompagnement dans la mise en place du RSE, n’hésite pas à envoyer un mail à affaires.sociales@fnesi.org.

 

Cécile FRALEU, Vice-Présidente en charge des Affaires Sociales.

Régime Spécial d’Études : et si on s’en saisissait ?