Les absences en stage

En stage, le nombre d’absences est limité, il est possible de les récupérer ; certaines absences sont justifiées et d’autres injustifiées. Comment s’y retrouver ?


Pour qu’un stage soit validé, le temps de présence effective de l’étudiant doit être au minimum de 80 %. Sur l’ensemble du parcours de formation clinique de l’étudiant·e, les absences ne peuvent dépasser 10 % de la durée totale des stages.

Au-delà, le stage fait l’objet de récupération.

Toute absence en stage doit-être justifiée.

Toute absence injustifiée peut faire l’objet de sanction disciplinaire.

Les motifs d’absences reconnues sont :

  • Maladie ou accident
  • Décès d’un parent au premier ou au deuxième degré.
  • Mariage ou PACS.
  • Naissance ou adoption d’un enfant.
  • Fêtes religieuses (dates publiées au Bulletin officiel de l’éducation nationale).
  • Journée défense et citoyenneté
  • Convocation préfectorale ou devant une instance juridictionnelle.
  • Participation à des manifestations en lien avec leur statut d’étudiant et leur filière de formation (par exemple un événement FNESI).

Au-delà de 20% d’absences, le stage fait l’objet de récupération.


    Les absences en stage