Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 94 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

Sérum 60 – Bien-être

Le bien-être étudiant : des actions locales à des avancées nationales

Des actions concrètes !
Parce que le bien-être des étudiant·e·s est indispensable à un apprentissage de qualité, la FNESI s’engage pour améliorer les conditions de vie des ESI (Étudiant·e·s en Soins Infirmiers).

Depuis 2019, le Label Panse ton Bien-Être FNESI distingue les projets et les activités mettant en avant ce dernier, réalisé·e·s par les associations adhérentes ! Si toi aussi tu souhaites mettre en place des projets innovants et distinguer ton association par ce Label, n’hésite pas à te rendre sur notre site internet www.fnesi.org ou sur notre page Facebook afin de découvrir les actions déjà mises en place comme la SBE (Semaine du Bien-Être) ou le Projet Aubergine. Tu peux également nous contacter via innovation.sociale@fnesi.org pour bénéficier de la Valise Bien-Être FNESI remplie de matériel de relaxation, de diffuseur d’huiles essentielles et bien d’autres pour réaliser des ateliers bien être dans ton IFSI ! 

Un mal-être étudiant.

A la FNESI, nous avons à coeur d’améliorer le quotidien des ESI. Ainsi, en 2017, la structure dresse un bilan des conditions de vie des ESI à travers les résultats de l’enquête : “Le Mal-Être des Étudiants en Soins Infirmiers : il est temps d’agir”. Avec plus de 14 000 réponses, le constat est saisissant : 

80,4%​ des ESI déclarent que leurs études ont un impact négatif sur leur vie privée et 78,2%​ se déclarent tout le temps ou souvent stressé·e·s .

48% ​des ESI estiment avoir une mauvaise situation financière.

37,6% des ESI ont déjà renoncé à des soins pour des raisons financières.

40%​ des ESI sont victimes de harcèlement et 36,5%​ estiment avoir fait face à des sensations de discriminations.”

La FNESI a donc alerté les différents acteurs de la formation en soins infirmiers en rappelant que le bien-être étudiant est l’affaire de tou·te·s et la responsabilité de chacun·e. Les réactions sont immédiates : dans l’année, la FHF (Fédération Hospitalière de France) et l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) ont également mené des enquêtes sur le bien-être des ESI et sur les conditions de stage et dressent un bilan tout aussi alarmant. De son côté le gouvernement a mis en place 15 engagements pour le bien-être des étudiant·e·s en santé, notamment la création du CNA (Centre National d’Appui). 

Nos actions contre la précarité nous ont mené à la suppression des frais complémentaires en 2020 et la FNESI se félicite de cette victoire ainsi que de cette prise de conscience, mais le combat n’est pas terminé !

Une nouvelle enquête nationale concernant : le mal-être en stage 

Face à la recrudescence de signalement de situations en stage vécues comme difficiles par les ESI, la FNESI se doit de réagir au plus vite. Les facteurs impactant leur bien-être en stage semblent être multiples : l’environnement professionnel, les conditions de travail mais aussi le manque d’accompagnement car peu de temps est accordé à l’étudiant·e, la carence de tuteur·rice·s formé·e·s et disponibles sur le terrain se fait également ressentir. Ainsi, une nouvelle enquête portée sur les conditions de stage des ESI sera effectuée prochainement par la FNESI, à l’échelle nationale, afin d’établir des actions adaptées à cette situation généralisée. 

Nous vous attendrons nombreux pour y répondre.

Dimitri Allemand, Vice-Président en charge des Perspectives Professionnelles

Arnaud Simon, Vice-Président en charge de l’Innovation Sociale

Simon Gendron, Vice-Président en charge de la Défense Des Droits

Sérum 60 – Bien-être
Share this post