Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 90 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

Rapport IGAS-IGAENR

Le 31 août 2017 est sorti un rapport IGAS*-IGAENR*. Faisant suite à la Grande Conférence de la Santé de février 2016, ce rapport se centre sur 5 mesures relatives à l’intégration des formations sanitaires à l’Université. Ces mesures concernent les aides sociales, la démographie et l’offre de formation, l’encadrement pédagogique par l’Université, l’évaluation de l’Enseignement Supérieur ainsi que l’émergence d’un corps d’enseignant-chercheur.

         Suite à la parution de ce rapport plus de 150 000 étudiant.e.s en santé, une mission inter-ministérielle a été lancée et est actuellement pilotée par Monsieur Stéphane Le Bouler. Son but est d’examiner les modalités de mise en oeuvre des mesures évoquées mais aussi d’approfondir des points, qui auraient été peu explorés par le rapport.

         Ce rapport préconise un transfert de gestion des aides sociales des ESI vers le CROUS. Bien qu’étant une première étape encourageante, nous nous devons de pousser plus loin et la FNESI continuera de solliciter les instances gouvernementales afin qu’un transfert de compétence des régions vers le CNOUS puisse avoir lieu. Cette situation d’inégalité entre étudiant.e.s en formation sanitaire et sociale et étudiant.e.s universitaire n’a que trop duré.

Le rapport IGAS-IGAENR va dans le sens de la FNESI en recommandant, comme nous le faisons depuis longtemps, une démocratisation de l’entrée en formation. Cet accès, dont les modalités restent encore à définir, pourrait se faire via dossier et l’utilisation d’un système type “APB”, et potentiellement accompagné d’un entretien,. Cette réforme, devant voir le jour durant l’année 2018, représente une avancée majeure pour nous, même si des zones d’ombre persistent quant à la mise en oeuvre de cette préconisation.

          Depuis la réforme de 2009, la formation en soins infirmiers est en co-tutelle entre les Ministères de la Santé et celui de l’Enseignement Supérieur. Nous sommes inscrit.e.s uniquement de manière administrative à l’université. Le rapport propose donc de modifier les textes réglementaires afin que les étudiant.e.s en soins infirmiers versent directement aux Universités les droits annuels de scolarité aux Universités et non aux instituts, ce qui permettrait d’avoir un accès aux différents services de l’université pour les étudiant.e.s. Il s’agit d’une étape capitale vers la poursuite de l’intégration universitaire de notre formation.

Dans une même logique et afin de permettre une meilleure reconnaissance de notre diplôme et permettre aux étudiant.e.s d’effectuer des poursuites d’études la FNESI, comme le rapport, préconisent une délivrance des diplômes par l’Université, ce qui permettrait d’avoir un diplôme national de licence et non plus un simple grade licence, en parallèle de notre diplôme d’état.

Pour l’instant, il existe quelques rares maîtres de conférence en kinésithérapie ou sages-femmes mais il n’existe pas d’enseignants-chercheurs ayant en parallèle une activité clinicienne. La FNESI demande donc la création de MCU* et de PU-PH* en sciences infirmières ainsi que la création d’une sous-section CNU* dédié. Ainsi nous avons eu la joie de constater que le rapport va dans ce sens.

         Suite à la loi de modernisation de santé du 26 janvier 2016, la notion de pratiques avancées pour les professions paramédicales a été créé en France. Maintenant, la FNESI demande une avancée concrète sur ce sujet, avec la création d’un référentiel de compétences et d’un cadrage clair autour de ces nouvelles professions et de la formation afférente. Le rapport IGAS-IGAENR propose qu’il soit créé dès décembre 2017.

Depuis de nombreuses années la FNESI exige plus de démocratie dans notre formation en par une refonte du système de gouvernance interne aux IFSI, existant depuis 2007. Le rapport propose un rapprochement des instances universitaires tout en restant très flou sur les détails. Nous serons donc extrêmement vigilant.e.s à ce qui sera proposé par la suite et nous continuerons de porter la voix des ESI à travers le groupe de travail mené par la DGOS.

Ce rapport, et la mission afférente, devraient permettre des avancées notables pour les ESI et la FNESI restera attentive et force de propositions quant aux réformes faites.

Lexique

  • IGAS : Inspection Générale des Affaires Sociales
  • IGAENR : Inspection Générale de l’Administration de l’Education Nationale et de la Recherche
  • MCU : Maître de Conférence Universitaire
  • PU-PH : Professeur des Université – Praticien Hospitalier
  • CNU : Conseil National des Universités

Clément GAUTIER, Président

Benjamin GILBERT, vice-Président en charge des Partenariats

Rapport IGAS-IGAENR
Share this post