Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 90 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

La formation en Soins Infirmiers à travers l’Europe

[Depuis leur existence, les formations en soins infirmiers se développent et évoluent. Ayant pour base certaines pionnières telles que Florence Nightingale ou encore Virginia Henderson pour ne citer qu’elles, les formations sont pourtant bien différentes en terme de pédagogie, d’entrée en formation ou d’apprentissage en lui-même. Entre les possibilités de poursuite d’études ou la reconnaissance de diplômes universitaires : tour d’horizon des différences entre les pays Européens.]

Norvège

Pour intégrer les études en Soins Infirmiers, ils/elles ont besoin du diplôme du baccalauréat. C’est un grade de 3 ans, mais il existe la possibilité de faire 2 ans d’études professionnelles et 1 an compact de formation théorique pour obtenir un grade général.

Le nombre d’examens dépend de chaque université, mais normalement les étudiant.e.s en réalisent une dizaine au total. Les stages correspondent à 50% de la formation, passant par différents terrains comme des services de chirurgie, médecine générale, soins aux personnes âgées, aide à domicile ou encore leadership.

À la fin du cursus, ils/elles peuvent étudier plusieurs diplômes universitaires avec une durée de 6 mois, une large liste de masters (dont divers en Sciences Infirmières) et réaliser un doctorat en plusieurs thématiques. Ils peuvent aussi faire des spécialisations en pédiatrie, urgences, leadership et management, anesthésistes, etc.

Islande

Il y a seulement deux Universités en Islande où tu peux réaliser tes études: Reykjavik et Akureyri. Pour intégrer celle de la capitale, il faut réussir le “A-Test”, et seulement les 120 meilleurs ont une place. À la deuxième, seulement 55 étudiant.e.s sont admis.e.s.

Pendant les 4 ans du Grade (240 ECTS en total), il y a une première année avec deux semaines de stage, une deuxième année avec 4 semaines et une troisième et quatrième année avec 10 semaines.

Pour la poursuite d’études, il est possible d’intégrer une large liste de masters en Sciences Infirmières et plusieurs Doctorats, comme par exemple une spécialisation en urgences, sage-femme, pédiatrie, soins palliatifs, soins aux patients avec cancer, psychiatrie, etc.

Allemagne

Pour faire ses études en Allemagne, avant de commencer il faut impérativement réaliser un stage de deux semaines dans l’École que tu souhaites intégrer.

Il y a 2100 heures de formation théorique et 2500 heures de stage (la distribution des stages dépend de l’hôpital où l’étudiant.e est formé.e). La durée des études est dépendante de plusieurs facteurs, car dans ce pays il n’y a pas de système de Grade ou Licence comme en France, mais il est possible de faire la formation en combinaison avec un examen en Sciences Infirmières Générales. Dans ce cas, la durée est de quatre ans.

Il est important de noter qu’il existe des formations spécifiques pour les étudiant.e.s qui souhaitent devenir infirmier.e.s en Soins Pédiatriques ou en Soins aux personnes âgées.

La formation en Allemagne n’étant pas intégrée dans le système Licence-Master-Doctorat, ils n’ont pas encore de possibilité d’accéder à des spécialisations. Néanmoins, ils peuvent travailler dans tous les services, et réaliser des masters en Management, Pédagogie, Pratiques Avancées, ainsi qu’un master en Santé Publique.

Espagne

Pour accéder à la formation en Espagne, il faut réussir l’examen du baccalauréat. Cet examen consiste à une épreuve de cinq matières générales et entre une à trois matières spécifiques selon la formation choisie. Le choix de l’Université se fait en fonction des résultats obtenus.

La formation se structure sous la forme d’un cursus de 4 ans et 240 ECTS, dont la proportion de stage et formation théorique sont dépendantes de chaque Université. Les stages se déroulent dans plusieurs services, tels que les urgences, les soins intensifs, la chirurgie, les soins consultatifs, la pédiatrie, la néonatologie, la dialyse, la médecine générale, etc.

Lors de l’acquisition du Grade,  il est possible d’intégrer des Masters Officiels et Particuliers dans diverses Universités en Soins Infirmiers (inclus ceux de Pratique Avancée) ainsi qu’une large liste de Doctorats. Il est également possible de se spécialiser en pédiatrie, sage-femme, psychiatrie, soins aux personnes âgées, infirmerie du travail et médico-chirurgie.

Nous souhaitons remercier Joakim Stubberud, Sandra Kristinsdóttir et Katharina Kiupel d’avoir répondu à notre demande de renseignements sur la formation dans leurs pays.

Thibault LIMORTE, Vice-Président en charge de la Communication et des Relations avec la Presse

Julián VADELL MARTINEZ, Vice-Président en charge des Affaires Internationales

Info

La FNESI, qui est membre de l’Association Européenne des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers (ENSA), s’intéresse et compare les différents modèles de notre continent pour développer l’Intégration Universitaire de la formation en soins infirmiers. C’est en partie grâce à cela qu’il sera possible d’appréhender au mieux un système performant et efficient inclus dans une nouvelle dynamique d’études et de permettre ainsi une amélioration de nos conditions de travail.
La formation en Soins Infirmiers à travers l’Europe
Share this post