La Carte Européenne professionnelle : Faciliter la mobilité professionnelle en Europe des infirmier.e.s diplômé.e.s

Depuis 2009, la formation en soins infirmiers s’inscrit dans le processus de Bologne, qui permet une mobilité au cours de la formation. Cette mobilité doit se poursuivre une fois le diplôme en poche, pour permettre aux infirmier.e.s de partir travailler en Europe. Cela va désormais être possible plus facilement, grâce à la Carte Européenne Professionnelle (CEP). Nous allons vous expliquer de quoi il retourne !

 

La CEP : un nouvel outil pour la mobilité professionnelle

La CEP est un certificat électronique prouvant que l’infirmier.e professionnel.le réunit les conditions nécessaires pour exercer soit de façon temporaire, soit à long terme, dans un État membre de l’Union Européenne. C’est un formidable outil pour la mobilité européenne professionnelle.

Elle concerne un certain nombre de professions, dont la profession infirmière, qui a été inclue dans ce processus grâce au lobbying des associations infirmières professionnelles d’Europe.

La CEP est un outil disponible pour tou.te.s les infirmier.e.s européen.ne.s depuis le 18 janvier 2016.

Il ne s’agit pas d’une carte à proprement parler ! C’est la preuve électronique que vous avez passé les contrôles administratifs et que vos qualifications professionnelles ont été reconnues par le pays d’accueil.

 

Les avantages de la CEP

En tant qu’infirmier.e, vous pourriez vouloir travailler dans un autre pays européen. La CPE permettra aux autorités du pays où vous souhaitez vous rendre, de vérifier et reconnaître rapidement et facilement les qualifications que vous avez obtenues. Vous pourrez également faire des demandes dans plusieurs pays.

Cette procédure allie rapidité, facilité et réduction des procédures administratives !

 

Une procédure simplifiée

 

La  création d’un compte personnel se fait sur le site de l’ECAS (European Commission Authentification Service) : https://webgate.ec.europa.eu/cas

La procédure commence par une demande en ligne, au cours de laquelle vous aurez à fournir des documents administratifs concernant votre formation, votre diplôme, votre parcours professionnel, etc.

Ensuite, l’administration française et celles du/des pays dans lequel/lesquels vous souhaitez aller travailler analyserons et vérifierons les documents, avant de vous donner leur réponse.

La réponse arrivera dans les trois semaines si vous souhaitez travailler à l’étranger temporairement, et dans les deux à trois mois si vous souhaitez vous y installer à long terme.

Le CEP sera valide indéfiniment en cas d’installation dans le pays et pour dix-huit mois en cas de séjour temporaire.

Une fois vos demandes acceptées, vous devrez, dans certains pays, vous enregistrer auprès de l’ordre professionnel avant de pouvoir exercer. Les autorités nationales pourront également vous demander de prouver vos compétences linguistiques ou de vous soumettre à d’autres exigences d’enregistrement ou contrôle.

Si vous souhaitez exercer à l’étranger en tant qu’infirmier.e, la CEP est un outil qu’il ne faut pas hésiter à utiliser dès votre diplôme en poche. Alors rendez-vous sur le site de l’ECAS, pour démarrer votre projet de mobilité professionnelle !


Vous souhaitez plus d’informations sur le tutorat ? Contactez-nous !

Share this post
La Carte Européenne Professionnelle