Les absences en stage

Quand je suis en stage, j’ai un nombre limité d’absences, je peux avoir des récupérations, j’ai des absences justifiées non justifiées… Comment je m’y retrouve ?


Pour qu’un stage soit validé, le temps de présence effective de l’étudiant doit être au minimum de 80 %. Sur l’ensemble du parcours de formation clinique de l’étudiant, les absences ne peuvent dépasser 10 % de la durée totale des stages.

Au-delà, le stage fait l’objet de récupération.

Toute absence aux enseignements obligatoires mentionnés à l’article 28, aux épreuves d’évaluation et aux stages doit être justifiée

Toute absence injustifiée peut faire l’objet de sanction disciplinaire.

En cas d’absences justifiées de plus de douze jours au sein d’un même semestre, la situation de l’étudiant est soumise au conseil pédagogique en vue d’examiner les conditions de poursuite de sa formation

Les motifs d’absences reconnues sont :

  • Maladie ou accident
  • Décès d’un parent au premier ou au deuxième degré.
  • Mariage ou PACS.
  • Naissance ou adoption d’un enfant.
  • Fêtes religieuses (dates publiées au Bulletin officiel de l’éducation nationale).
  • Journée défense et citoyenneté
  • Convocation préfectorale ou devant une instance juridictionnelle.
  • Participation à des manifestations en lien avec leur statut d’étudiant et leur filière de formation.

Toute absence injustifiée peut faire l’objet de sanction disciplinaire.

Tout temps d’absence en stage peut être récupéré dans la limite des contraintes horaires de 35h/semaine et 12h sur une journée maximum pause comprise.

Au-delà de 20% d’absence, le stage fait l’objet de récupération.


Tu as d’autres questions ?

N’hésite pas à nous contacter par mail à l’adresse cdd@fnesi.org

Les absences en stage