Non classé

Modalités d’accès à la formation en soins infirmiers : Parcoursup

Modalités d’accès à la formation en soins infirmiers : Parcoursup

Suite aux annonces du Ministère de l’Enseignement Supérieur en 2017, le concours d’entrée aux études en soins infirmiers a été supprimé pour permettre une candidature aux postulant·e·s via la plateforme Parcoursup.


Cette plateforme s’adresse aussi bien aux élèves de Terminale, qu’aux étudiant·e·s souhaitant se réorienter ou aux personnes en reconversion professionnelle ayant le baccalauréat ou son équivalence postulant en formation initiale.

Parcoursup est une plateforme numérique permettant aux candidat·e·s de postuler dans l’ensemble des formations de l’enseignement supérieur inscrites sur Parcoursup selon plusieurs critères :

  • Les résultats scolaires.
  • La fiche avenir.
  • La rubrique personnelle.

Sur Parcoursup vous trouverez l’ensemble des IFSI existant sur le territoire français qui sont regroupés par Groupement de Coopération Sanitaire (GCS). Ce GCS regroupe des IFSI d’un même territoire universitaire et qui sont rattachés à la faculté de santé la plus proche.

Les phases de candidature sur Parcoursup se déroulent en différents temps :

  • Inscription sur la plateforme.
  • Candidature dans les formations de l’enseignement supérieur.
  • Examen des vœux par les établissements.
  • Phase de réponse et de validation des vœux.

Les attendus

Beaucoup d’amalgames sont faits sur cette notion, il ne s’agit ni plus ni moins d’informations destinées aux futur·e·s étudiant·e·s.

Les informations disponibles sur Parcoursup :

  • le coût de la formation
  • les contenus et l’organisation des enseignements
  • les attendus de la formation
  • les différentes possibilités de poursuites d’études de la formation, les métiers auxquels conduit la formation, etc
  • les capacités d’accueil, les taux d’admission


Avant la procédure d’inscription, la plateforme permet de se renseigner sur l’ensemble des formations existantes et donc de préparer son projet d’orientation.

L’inscription sur la plateforme se fait en accédant au site internet et en créant un compte. Il faudra se munir du numéro d’Identification National Étudiant·e (INE) qui se trouve sur le bulletin scolaire ou sur le relevé de note pour les élèves en terminale ou sur le relevé de Baccalauréat pour les personnes l’ayant obtenu.

Cette inscription se déroule souvent en début d’année calendaire et s’étend sur quelques semaines. 

L’ouverture des candidatures fait suite à l’inscription administrative sur la plateforme. Ce temps est dédié à rentrer l’ensemble des vœux des formations dans lesquelles les candidat·e·s souhaitent potentiellement s’orienter. Dans un premier temps ces vœux n’engagent à rien et ne sont pas définitifs, c’est-à-dire qu’il est toujours possible d’en ajouter/supprimer/modifier.

Ce n’est que dans une deuxième période qu’il faudra valider définitivement les vœux en respectant bien les délais pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

En ce qui concerne la formation en soins infirmiers, elle possède quelques particularités

  • Candidater dans un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) permet de candidater dans l’ensemble des IFSI rattachés à la même Université, ne comptabilisant ainsi qu’un seul vœu. Il faut alors sélectionner un vœu initial et plusieurs sous-vœux.
  • Il n’est pas possible de candidater dans plus de 5 groupements d’université différents.

L’examen des vœux par les établissements se fait après validation définitive des vœux. C’est le moment où les établissements dans lesquels des candidatures ont été proposées vont étudier le dossier afin de pouvoir donner une réponse dans les plus brefs délais.

Les critères pris en compte sont les suivants :

  • Les résultats scolaires des relevés de note de Première et Terminale ainsi que du Baccalauréat.
  • La fiche avenir, cette fiche se compose de l’avis du chef d’établissement, de l’avis du conseil de classe se basant sur les bulletins scolaires de Première et des deux premiers trimestres de Terminale.
  • La rubrique personnelle, qui se compose du Curriculum Vitae du·de la candidat·e, des centres d’intérêts et du projet de formation motivé. Cette rubrique est très importante et il nécessaire de prendre le temps de la remplir correctement car ce sont des éléments aussi importants que les autres critères.

En ce qui concerne la formation en soins infirmiers, les vœux sont examinés par les différents IFSI de l’Université. De ce fait une acceptation dans un IFSI est valable pour l’ensemble des IFSI de l’Université. En revanche la position dans la liste principale ou dans la liste d’attente pourra être différente en fonction des instituts de formations.

Cette période s’étend de la fin de validation des vœux jusqu’à la fin de la phase d’admission principale. Elle se déroule en plusieurs sous-étapes importantes.

A partir de la date de réception des premières réponses, un délai pour y répondre débute. Ce délai est communiqué avec la réponse. Dans un premier temps, le délai est de 5 jours pour répondre, puis 4 jours et enfin 3 jours. Ce temps permet d’avoir une réflexion pour valider, mettre en attente ou refuser une réponse.

Il est possible de recevoir 3 réponses différentes de la part de l’établissement, il faudra être attentif·ve à vérifier les notifications sur le site internet Parcoursup, l’application et par mail : 

  • Oui : Dans ce cas-là, acceptation au sein de l’établissement dans lequel la candidature a été faite.
  • Oui si : Encore très peu mis en place au sein des IFSI, le “oui si” permet d’être accepté sous des conditions particulières, par exemple en suivant un parcours aménagé permettant de faire évoluer des compétences nécessaires à l’entrée en formation.
  • Non : Dans ce cas-là, l’admission dans l’établissement est refusée.
  • En attente : Acceptation dans la formation mais il y a de nombreuses demandes et le·la candidat·e est donc inscrit·e en liste d’attente. Il faudra patienter pour ce vœu jusqu’à atteindre la liste principale. Il ne faut pas s’inquiéter mais bien rester vigilant·e aux autres vœux pour ne pas perdre une opportunité.

Lorsque vous répondez à une réponse vous avez plusieurs possibilité :

  • Valider un vœu, la procédure est terminée et il faut se rapprocher de l’établissement concerné pour effectuer l’inscription administrative définitive.
  • Mettre un vœu en attente, le délai est repoussé pour donner une réponse définitive.
  • Refuser un vœu, il est automatiquement supprimé et il n’est plus possible d’y revenir.


Phase complémentaire

Dans le cas où aucun des vœux n’a été accepté, il est possible de participer à la phase complémentaire de Parcoursup. Dans ce cas-là, à partir de l’ouverture de cette phase, il faut formuler de nouveaux vœux. 

Cette phase s’étendra jusqu’à début septembre et permet d’avoir une chance supplémentaire pour accéder à des formations de l’enseignement supérieur. Lors de la réponse de la part de l’établissement, il y a seulement quelques heures de délai pour valider ou refuser un vœu.

En cas de question ou pour tout renseignement, contactez-nous par mail à parcoursup@fnesi.org !


read more
Modalités d’accès à la formation en soins infirmiers : Parcoursup

Guide de l’Orientation

Guide de l’Orientation

Rendre les élèves acteurs/trices de leur orientation et de la découverte du monde de la santé, c’est aussi leur donner la ​possibilité d’acquérir de nouvelles connaissances. 

Au delà des connaissances théoriques en lien avec les formations de santé, l’objectif serait de privilégier les aspects pratiques, donner l’occasion d’a​pprendre sur le terrain et par ses pairs, montrer à chacun.e les facettes de sa future profession. Le but ultime est de promouvoir ensemble, la communication de ces informations et favoriser ainsi l’orientation d’un plus grand nombre.​

Un constat qui est d’actualité concernant les formations de santé et en lien avec la complexité du monde de la santé : les ​abandons, réorientations ou orientations par défaut, dûs à une image biaisée des formations de l’enseignement supérieur, de ce monde et de son fonctionnement. Il est indispensable de prendre des mesures préventives face à ces constats. En amont des études supérieures, il est nécessaire que le système français mette à disposition les outils nécessaires à une orientation efficiente​.

L’enjeu de ce guide est de dresser un panorama non exhaustif des formations de santé proposées dans l’enseignement supérieur, avec comme objectif de permettre d’identifier des repères utiles pour élaborer le parcours de formation le plus adapté, selon le diplôme visé et/ou la profession envisagée.

Après le baccalauréat, de nombreux établissements proposent des parcours. Ils  préparent à une quinzaine de parcours et délivrent un Diplôme d’Etat ou un certificat. Leur durée peut varier de une à 10 années d’études .

read more
Guide de l’Orientation

Coût de la Rentrée 2019 en IFSI

Coût de la Rentrée 2019 : une marginalisation des ESI encore plus prononcée

Chaque année, la Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers réalise un indicateur du coût de la rentrée afin d’évaluer le coût de l’entrée en formation en soins infirmiers pour les étudiant.e.s primo-entrant.e.s. Si tu souhaites le consulter, tu peux cliquer ici.

Cet indicateur est calculé en collaboration avec la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE). Cette année, l’indicateur du coût de la rentrée pour les étudiant.e.s en soins infirmiers s’élève à 2622,87€, soit une augmentation de 5,4% par rapport à 2018 et qui représente 337,87€ de plus que les étudiant.e.s de l’enseignement supérieur.

Pourquoi ce coût de la rentrée ? 

Les ESI sont parmi les étudiant.e.s issu.e.s des Classes Socio-Professionnelles les moins aisées chez les étudiant.e.s en Santé.  La FNESI lutte contre l’augmentation de ces dépenses et plus largement contre la sélection sociale. Nous agissons pour que les ESI puissent vivre dans les meilleures conditions pendant leurs années d’études. Depuis 2010, la FNESI réalise le coût de la rentrée afin d’établir, par le biais de chiffres précis, les dépenses réalisées par les étudiant.e.s infirmier.e.s. Ainsi, nous pouvons identifier les domaines de dépenses qui doivent obligatoirement être diminués. C’est là tout l’objectif de la réalisation de cet indicateur : identifier les problématiques pour proposer des solutions innovantes.

Pour plus d’informations, tu peux nous contacter à l’adresse : affaires.sociales@fnesi.org

read more
Coût de la Rentrée 2019 en IFSI

Frais complémentaires illégaux

Frais Complémentaires Illégaux dans les IFSI publics

Le concours d’admission en IFSI, qui participait à une sélection sociale des étudiant.e.s en soins infirmiers, a pris fin cette année. En effet, elle représentait une charge financière importante pour les futur.e.s étudiant.e.s à travers le coût et la préparation à ces épreuves. Le passage par la plateforme Parcoursup devait être au bénéfice des étudiant.e.s. La réalité en est toute autre, un fléau persiste et se voit accentué par la vague de la réforme :  les frais complémentaires illégaux

 

C’est 124 des 272 IFSI publics qui pratiquent ces mesures illégales. Ils exigent des frais allant jusqu’à 335€/étudiant.e en plus des 170 euros de droits d’inscription et des 91€ de CVEC déjà nécessaires à l’inscription en formation pour l’année 2019/2020. Ces frais sont justifiés de diverses manières : “location et entretien des tenues de stages”, “frais de BU” et “d’accès à l’ENT”, “AFGSU”, “frais de reprographie”, etc. Tous les prétextes sont bons pour amputer les budgets étudiants. D’autre part, nous assistons à un désengagement massif des services publics et plus particulièrement des Régions qui ont la responsabilité financière de notre formation.

En quelques chiffres

1 IFSI sur 2 impose des frais complémentaires

36 000 ESI sont concerné.e.s

Un.e ESI peut avoir jusqu’à 600€ de frais de rentrée à payer 

3,8 millions d’euros sont exigés auprès des étudiant.e.s en soins infirmiers chaque année

Encore une fois, les ESI se retrouvent marginalisé.e.s des autres étudiant.e.s de l’enseignement supérieur , accentuant une précarité étudiante trop présente. Madame la Ministre Frédérique Vidal avait pourtant annoncé il y a 1 an que : “les étudiants en soins infirmiers sont des étudiants comme les autres.” A ce stade, ces annonces sont restées des paroles. Nous en attendons encore les actes.

Face à l’inactivité des institutionnels , la FNESI a rédigé le Dossier de Presse “Frais complémentaires illégaux : quand les IFSI explosent la tirelire des étudiant.e.s !” pour interpeller et mettre en lumière cette situation intolérable ! Le désengagement financier et politique des institutions publiques ne doit pas être un prétexte pour exiger que les étudiant.e.s en soins infirmiers compensent ce “manque à gagner” dû à une réforme portée par ces derniers. Aujourd’hui, un.e étudiant.e en soins infirmier paie deux fois plus pour avoir deux fois moins d’accès aux services. Ce n’est pas en précarisant les ESI que nous supprimerons un mal-être persistant et que la formation gagnera en attractivité.

Nous appelons donc à ce que tou.te.s les ESI ne payent que les 170€ et les 91€ pour la rentrée 2019/2020 sans verser un centime de plus ! 

La FNESI s’engage à soutenir tou.te.s les ESI pour la défense de leurs droits jusqu’à ce que ces frais disparaissent définitivement. Elle entreprendra toutes les mesures nécessaires qu’elles soient administratives ou judiciaires pour lutter contre cette discrimination. La FNESI exige la suppression immédiate de l’intégralité de ces frais et un remboursement de chaque euro ayant pu être dépensé à ces égards.

On en parle dans la presse

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

read more
Frais complémentaires illégaux

CDP – Quand la démocratie étudiante exclut les ESI

Quand la démocratie étudiante exclut les ESI

Alors que les enjeux de l’avenir de notre formation se jouent dans les conseils universitaires, les étudiant.e.s en soins infirmiers souhaitent être acteur/trice.s de leur devenir. En effet, comme l’a annoncé Madame la Ministre Férdérique Vidal il y a près d’un an, les ESI devraient bénéficier du droit de vote, comme les autres étudiant.e.s. Pourtant la réalité est toute autre : en un mois, ce sont près de 10 500 ESI qui ont été privé.e.s du droit de faire entendre leur voix.

Combien d’autres ESI devront subir cette injustice et être bloqué.e.s dans leur engagement étudiant avant que cette situation désastreuse ne change et que les acteurs publics se saisissent enfin de nos problématiques ?

Afin de télécharger le Communiqué de Presse, cliquez ici

read more
CDP – Quand la démocratie étudiante exclut les ESI

Salon Infirmier

Salon Infirmier

Le Salon Infirmier est un rendez-vous unique pour tous les acteurs du parcours de soin : professionnels soignants, cadres de santé exerçant en secteur public, privé, libéral ou association.

Au programme des trois jours :

–          Des tables rondes, des conférences sur le parcours de soins, la formation initiale et continue, la qualité de vie au travail,

–          De nombreux ateliers et démonstrations,

–          Des animations telles que l’espace emploi, l’espace simulation, l’espace pompiers, l’espace enfance et santé et l’espace speed dating,

–          80 exposants dont un village des Etablissements et un village Start-up

read more
Salon Infirmier

CDP – La Semaine Nationale du Bien-Être : les initiatives étudiantes au coeur du rendez-vous

La Semaine Nationale du Bien-Être : les initiatives étudiantes au coeur du rendez-vous

Près de deux ans après la parution des résultats de notre questionnaire « VOTRE BIEN-ETRE, L’ENQUETE », faisant état du mal-être des étudiants en soins infirmiers au travers de plus de 14 000 réponses et 2 100 témoignages, la situation des ESI n’a pas changée.
Du 11 au 15 mars a lieu la première semaine nationale du bien-être de la FNESI, mise en place par et pour les étudiants afin de mener chaque jour de la semaine des actions concrètes afin de répondre à des besoins fondamentaux insatisfaits.
Les étudiants sont acteurs de leur bien-être, et nous invitons tous les acteurs, publics ou privés, en lien avec la formation, à soutenir cette démarche de promotion de la santé. Il est temps de prendre soin de ceux qui soignent.

Afin de télécharger le communiqué de presse, cliquez ici

Pour aller plus loin

read more
CDP – La Semaine Nationale du Bien-Être : les initiatives étudiantes au coeur du rendez-vous

CDP – Accès aux droits étudiants : des promesses encore illusoires

Accès aux droits étudiants : des promesses encore illusoires

Mardi 5 mars, la candidature d’une étudiante en soins infirmiers de Normandie a été refusée pour les élections étudiantes en comUE : Communauté d’Universités et Établissements, alors même qu’elle y siège encore en tant que titulaire. 4 000 étudiants se voient ainsi refuser le droit de vote. Un retour en arrière déplorable sur des droits obtenus en 2017.

Une fois de plus, les droits des étudiants en soins infirmiers sont bafoués, alors que l’intégration universitaire nous est promise depuis maintenant 10 ans. Il est grand temps que les acteurs concernés se saisissent pleinement de nos problématiques et mettent en place des actions concrètes !

Afin de télécharger le communiqué de presse, cliquez ici

read more
CDP – Accès aux droits étudiants : des promesses encore illusoires

Nouvelles modalités d’admission en IFSI

Nouvelles modalités d’admission en IFSI

La suppression des épreuves du concours, annoncée en juillet 2018, marque la fin de la sélection sociale décriée depuis des années par la FNESI. Il s’agit d’une réelle victoire pour la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur que nous portons avec l’ensemble des fédérations du réseau de la FAGE, première organisation étudiante de France.

Désormais, selon l’arrêté du 13 décembre 2018, les modalités d’admission en IFSI s’articuleront de la manière suivante :

Voie par Parcoursup

Toutes personnes, agée d’au moins dix-sept ans au 31 décembre de l’année d’entrée en formation, possédant le baccalauréat ou son équivalence et souhaitant rentrer en institut de formation en soins infirmiers pourra gratuitement s’inscrire sur Parcoursup.  


Le calendrier Parcoursup s’articule de la sorte :

  • 20 décembre 2018 – Janvier 2019 : Ouverture de la plateforme : je découvre l’offre de formation et je m’informe des attendus
  • 22 janvier – 3 avril 2019 : Je formule mes voeux et finalise mon dossier
  • Mai – Juillet 2019 : Je reçois les réponses des formations et je décide

Toutes les candidatures de Parcoursup seront soumises à une commission sous la responsabilité de l’agence régionale de santé avec tous les acteurs gravitant autour de la formation. Cette commission aura aussi pour rôle d’informer les personnes en situation de handicap des possibilités offertes par les établissements de formation.

Voie par les Epreuves d’Admission

L’accès à la formation pour une personne ayant déjà une expérience professionnelle d’une durée minimum de trois ans de cotisation à un régime de protection sociale, passera par une épreuve d’admission. Un dossier avec une copie de la carte d’identité, les diplômes acquis par le passé, une attestation de l’employeur, une attestation de formation continue, un curriculum vitae ainsi qu’une lettre de motivation sera demandé.

Cette voie n’est pas uniquement réservée aux aides-soignant.e.s et auxiliaires de puériculture, mais à toute personne ayant une activité professionnelle depuis au moins 3 ans. D’autre part, cette voie d’accès n’empêche pas les candidat.e.s détenant un baccalauréat de postuler sur Parcoursup.

Dérogation seulement pour la rentrée 2019

  • L’épreuve consistera à une analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fera l’objet d’une question.
  • Cet examen permet d’évaluer l’aptitude à poursuivre la formation, notamment les capacités d’écriture, d’analyse, de synthèse et les connaissances numériques.
  • Les candidat.e.s doivent obtenir une note au moins égale à 15 sur 30 à cette épreuve.

A partir de 2020, les épreuves à passer seront :

  • Un entretien oral d’une durée de 20 min, mettant en avant l’expérience professionnelle, le projet professionnel, les motivations, ainsi que les capacités à valoriser ses compétences professionnelles. Cette entretien est noté sur 20 points.
  • Une épreuve écrite comprenant
    • Une sous épreuve de rédaction dans le domaine sanitaire et social d’une durée de 30min et notée sur 10 points. Les qualités recherchées sont le questionnement, la rédaction, l’argumentation, l’analyse,  les capacité de projection dans un avenir professionnel.
    • Une sous épreuve sur des calcules simples: noté sur 10 points, d’une durée de 30min. Cette épreuve a pour objectif de montrer les capacités mathématiques et de logique.

Une note inférieure à  8/20 à l’oral ou bien à l’écrit se verra éliminatoire. Le total des notes doit être au minimum de 20/40 pour être admis.e.

Le calendrier de ces épreuves sera identique à celui de Parcoursup

Le nombre de places ouvertes par établissement aux promotions professionnelles est fixé à un minimum de 33 % du nombre total d’étudiant.e.s. Les places non pourvues à l’issue des épreuves d’admission seront réattribuées aux candidat.e.s postulant via Parcoursup.

Une fois admis.e dans la formation, il est possible de demander une dérogation pour un report de l’entrée en formation maximum de 3 ans. La décision est prise par le directeur de l’établissement.  Plusieurs raisons peuvent justifier ce report:

  • Congé de parentalité
  • La garde d’un enfant de moins de 4 ans
  • Une événement grave empêchant d’initier la formation
  • Rejet de congé de formation
  • Rejet de mise en disponibilité
  • Rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale

Au regard des formations antérieures validées, des certifications, titres et diplômes obtenus avant l’entrée en formation, la section compétente de l’institut peut dispenser de certaines unités d’enseignements ou de semestres. Ces dispenses pourront être accordées sous conditions de présentation des documents suivant:

  • La copie d’une pièce d’identité ;
  • Le(s) diplôme(s) originaux détenu(s) ;
  • Le cas échéant, une attestation de validation d’ECTS de moins de 3 ans ;
  • Le cas échéant, le(s) certificat(s) du ou des employeurs attestant de l’exercice professionnel de l’intéressé dans une des professions
  • Un curriculum vitae ;
  • Une lettre de motivation ;
  • Une attestation de niveau de langue B2 française pour les candidats étrangers

read more
Nouvelles modalités d’admission en IFSI

La passage en CAC et l’attribution des ECTS

C’est quoi la CAC et quel est son rôle?

Les crédits de formation sont attribués par une commission d’attribution des crédits. Elle est mise en place dans les instituts de formation en soins infirmiers, sous la responsabilité du directeur de l’institut, qui la préside. Chaque semestre, excepté le dernier, le formateur responsable du suivi pédagogique présente à la commission d’attribution des crédits les résultats des étudiants afin que celle-ci se prononce sur l’attribution des crédits européens et sur la poursuite du parcours de l’étudiant. Lors du dernier semestre, les résultats sont présentés devant le jury d’attribution du diplôme.

Qui siège à la CAC?

  • Les formateurs référents des étudiants infirmiers
  • Un ou plusieurs représentants de l’enseignement universitaire
  • Un ou plusieurs représentants des tuteurs de stage.

Comment se prend la décision de la validation d’un stage lors du passage en CAC?

Le formateur de l’institut de formation, référent pédagogique de l’étudiant, prend connaissance des indications portées sur le portfolio et de l’évaluation du tuteur pour proposer à la commission d’attribution des crédits de formation définie à l’article 59 la validation du stage. Cette proposition prend en compte le niveau de formation de l’étudiant et se fonde sur sa progression dans son parcours de professionnalisation et l’acquisition des compétences infirmières.

Le stage est validé dès lors que l’étudiant remplit les conditions suivantes :

1° Avoir réalisé la totalité du stage : la présence sur chaque stage ne peut être inférieure à quatre vingt pour cent du temps prévu pour ce stage, sans que les absences ne dépassent 10 % de la durée totale des stages sur l’ensemble du parcours de formation clinique ;

2° Avoir mis en œuvre et acquis les éléments des compétences requises dans les situations professionnelles rencontrées et analysées.

Les crédits européens correspondant au stage sont attribués dès lors que le stage est validé.

Pour plus d’informations, clique ici.

read more
La passage en CAC et l’attribution des ECTS