Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 94 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

Sérum 60 – Culture

Florence Nightingale, ses 200 ans

Florence Nightingale est née le 12 Mai 1820 dans une riche famille anglaise à Florence en Italie, son prénom est d’ailleurs un hommage à cette ville où elle naquit.

Elle a une grande soeur, Parthenope; elles furent toutes les deux éduquées par leur père diplômé de l’université de Cambridge qui leur fit l’école à la maison. La famille Nightingale est engagée politiquement et, dès le plus jeune âge de leurs filles, va faire des visites aux personnes malades. Cependant, très vite, ces “simples visites” ne suffisent plus à Florence qui veut s’engager davantage.

En 1837, Florence n’a alors que 17 ans, une épidémie de grippe ravage l’Angleterre. Elle passe son temps au chevet des malades. Elle dit avoir reçu un “appel de Dieu”. Dans un premier temps, ses parents ne la soutiennent pas dans son projet : devenir infirmière. À partir de cette période, elle consacre sa vie à prendre soin des autres, chose qu’elle fit en voyageant à travers l’Europe. Ce n’est qu’en 1851 que ses parents acceptent son désir de devenir infirmière et lui offrent une formation de 3 mois en tant que soeur de Kaiserswerth, formation au cours de laquelle elle apprend à faire des pansements et préparer des médicaments. 

En 1853, la guerre de Crimée débute, un grand nombre de soldats sont blessés. En réaction à cette guerre et à ces blessés, Florence Nightingale propose au gouvernement anglais d’envoyer des infirmières sur le front afin de soigner les soldats. Cette proposition fait couler beaucoup d’encre dans les journaux anglais car l’idée d’envoyer des femmes, des “ladies”, sur un champ de bataille ouvre le débat en territoire  britannique. Malgré ces débats, 38 infirmières sont envoyées sur le front afin de prendre en soins les soldats. Durant cette guerre, Florence reçoit le surnom de la “Dame à la Lampe”, car elle rend visite pendant la nuit aux soldats en tenant une lampe. 

A son retour, en 1856, elle est accueillie comme une héroïne de guerre et joue un rôle majeur dans la rédaction de la Commission Royale pour la Santé dans l’Armée. Cette commission permet la révision des soins aux soldats et l’établissement d’une école de médecins militaires ainsi que d’un vaste système d’archives médicales de l’armée.

En 1860, elle crée une école d’infirmières : “Nightingale School and Home for Nurses at Saint-Thomas’ Hospital”. Cette école est créée grâce à l’expérience de Florence pendant la guerre de Crimée ainsi que des fonds souscrits à son égard. Mme Sarah Wardroper, matrone à Saint-Thomas, devient la directrice de cette nouvelle école. Les infirmières-stagiaires suivent cette formation pendant un an, à l’aide d’un petit livre de 136 pages que Florence a écrit : “Notes on Nursing”

Le modèle Nightingale se diffuse dans un premier temps en Angleterre puis, en 1873, ce modèle est officiellement reconnu et mis en place aux Etats-Unis.

Elle décède le 13 Août 1910 chez elle, après avoir passé les dernières années de sa vie à domicile selon sa volonté. 

Afin de rendre hommage à Florence Nightingale, sa date de naissance est retenue comme date anniversaire de la Journée Mondiale de l’Infirmière et de l’Infirmier.

Quelques hommages à Florence Nightingale:

  • Florence Nightingale, film de Daryl Duke sorti en 1985
  • Musée Florence Nightingale à Londres

Bleuenn Laot, Vice-Présidente en charge de la Formation

Sérum 60 – Culture
Share this post