Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 90 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

Nouvelles modalités d’accès à la formation : suppression du concours et passage par ParcourSup

Nouvelles modalités d’accès à la formation : suppression du concours et passage par ParcourSup

Comme les Ministres l’ont annoncé ce 5 Juillet dernier, le concours d’entrée aux études en soins infirmiers est supprimé pour permettre une pré-inscription aux postulant.e.s via la plateforme ParcourSup.
Evidemment dans ces délais restreints, nous sommes particulièrement vigilant.e.s à ce qu’aucun.e étudiant.e ne se sente lésé.e. En effet, certain.e.s avaient déjà fait le choix d’une classe préparatoire à la rentrée 2018 à l’annonce de la fin du concours.
Pour cela, nous souhaitons que pour cette année de transition, les élèves ayant participé à des préparations soient valorisé.e.s. Tout l’été nous avons répondu présent.e.s pour informer et conseiller les néo-bachelier.e.s ou personnes en reconversion s’inquiétant des nouvelles modalités d’admission dans la formation en Soins Infirmiers.

A l’heure actuelle, les modalités de classement sont toujours en discussion. Notre fédération travaille pour que ParcourSup soit ouvert à tous types de personnes. Cependant, les pièces constitutives du dossier devront permettre de prendre en compte les différents parcours possibles du/de la postulant.e : ainsi le système valorisera les postulant.e.s en fonction de leurs activités extra scolaire ou professionnelles afin de mettre en avant un engagement associatif, un investissement sportif ou encore une activitée dans le milieu de la santé. Ainsi, on pourra dépasser le simple classement scolaire par les notes et permettre aux néo-bachelier.e.s comme aux personnes en reconversion d’avoir toutes leurs chances d’intégrer la formation !  

Mais pourquoi en arrive-t-on à tout changer ?

Le concours était le moyen de sélection utilisé depuis des années pour entrer dans la formation en soins infirmiers, pourtant, il était loin de faire ses preuves.

En effet, celui-ci était composé de deux épreuves : un oral, un écrit. Cependant, l’écrit, composé lui-même de tests psychotechniques et d’une synthèse écrite, n’a, en réalité, aucun rapport avec la formation et son contenu. L’oral, quant à lui, a trop souvent été décrit par les étudiant.e.s comme étant un moment de stress et de malaise, libre à tous types de discriminations. Alors, nous posons la question : peut-on vraiment juger de la capacité de quelqu’un à entrer dans une formation sur un oral de 20 minutes ?

Le concours était payant. Cela signifie que plus les personnes ont des moyens de financer des concours, plus ils avaient la chance d’entrer dans la formation. Ce phénomène est également catalysé par le biais des prépas, dont la majorité sont payantes. Nous pouvions ainsi augmenter notre potentiel à réussir les épreuves proportionnellement aux moyens financiers que nous avions pu investir. Ce moyen de sélection était en réalité une réelle inégalité sociale tandis que le passage par ParcourSup permettra aux étudiant.e.s qui le souhaitent de tou.te.s pouvoir prétendre à obtenir une place dans un établissement de l’enseignement supérieur de leur choix.

  • Pour une meilleure orientation des élèves

 

Le fait de permettre aux élèves de pouvoir candidater sur ParcourSup afin d‘entrer dans la formation en soins infirmiers leur permettra d’avoir accès aux multiples choix d’études de santé  et il sera plus aisé d’être en pleine possession de ces informations avant de faire son choix. Celui-ci n’en sera que plus adapté.

Les postulant.e.s auront ainsi accès aux attendus de la formation qui correspondent aux compétences permettant aux étudiant.e.s de réussir dans la formation.  

  • L’organisation de la formulation des voeux

Lors de l’inscription sur la plateforme et de la formulation des voeux, les élèves pourront sélectionner le voeu “IFSI” parmi les 10 voeux de formations possibles. Certains voeux, notamment le voeu IFSI, est composé de sous voeux : 10 sous voeux par voeu sont possibles pour 20 sous voeux maximum au total.

Une fois que les voeux seront sélectionnés par les postulant.e.s sur la plateforme, nous souhaitons que le traitement des dossiers soit examiné à l’échelle d’un territoire universitaire directement, et ce, pour plusieurs raisons. En effet, au vue de notre maillage, il est plus intéressant pour les IFSI de mutualiser leurs ressources pour étudier les dossiers des postulant.e.s. D’autant plus, si un.e étudiant.e choisi les 10 IFSI rattachés à une même université, il s’agirait d’un gâchis de temp et de moyens énormes si les établissement devaient étudier chacun de leur côté le même dossier.

L’ensemble des demandes réalisées dans les IFSI seront donc examinées dans un même ensemble. Une fois les dossiers classés, les réponses seront données sur ParcourSup’ et les acceptations des postulant.e.s seront faites au fur et à mesure de l’avancée dans le classements, ainsi ces dernier.e.s recevront les “oui” ou “oui si” en fonction des capacités d’accueil des établissements. Les postulant.e.s ne recevant pas de réponses “Oui” ou “Oui Si” resteront en attente.

J’ai formulé des voeux en IFSI et je n’ai pas été retenu.e ni dans ces voeux, ni dans les autres voeux que j’ai formulé : comment puis-je faire?

Il existe des procédures complémentaires : il suffit de contacter le/la recteur/trice de ton académie afin que ton dossier soit étudié à nouveau pour obtenir une place dans un établissement de l’enseignement supérieur.

Lors de notre Assemblée Générale de mi-mandat, nous avons demandé aux participant.e.s de nous montrer combien ils/elles avaient passé de concours chacun.e.s. Le constat est sans appel.]

Lucie LEON, Vice-Présidente en charge de l’Enseignement Supérieur

Nouvelles modalités d’accès à la formation : suppression du concours et passage par ParcourSup
Share this post