Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 90 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

L’officialisation de l’alignement des bourses

C’est officiel ! Nos bourses sur critères sociaux sont alignées sur celles du Ministère de l’Enseignement Supérieur ! 

On vous explique tout !

Le 28 décembre 2016, après de nombreuses années de revendications, la publication du décret relatif aux bourses accordées aux étudiant.e.s inscrit.e.s dans les instituts et écoles de formations sanitaires et sociales et de sages-femmes est paru.

C’est un combat de longue haleine mené par la FNESI pour que tou.te.s les étudiant.e.s en soins infirmiers acquièrent les mêmes aides sociales que les étudiant.e.s lié.e;s aux CROUS. Cette  mesure met fin à de nombreuses années d’inégalités et faisait partie des revendications phares portées par la FNESI lors de la mobilisation du 8 novembre 2016.

Et avant c’était comment ?

Comment cela se passait pour les étudiant.e.s en soins infirmiers (ESI) 

Avant cette avancé, les ESI  devaient déposer leur dossier à la région. Chaque région ayant sa propre politique, c’était donc elle qui fixait les montants et le barème d’attribution. Cela engendrait donc la première des  inégalités, non seulement entre les étudiant.e.s d’une même filière mais également entre les différentes filières d’une même région.

Les critères d’attribution étaient les suivants : être inscrit.e en formation, avoir un revenu justifiant l’obtention de bourses, et avoir la nationalité française.

Les difficultées financières résultant du manque d’égalité, obligeaient certain.e.s étudiant.e.s à travailler les week-ends et vacances scolaires.

Témoignages

“Je faisais une première année de médecine à Rouen et j’avais donc le droit à une  bourse : je touchais presque 400€ par mois .. maintenant avec la bourse de la région je ne touche que 150€ par mois .. ce qui est vraiment trop peu même voir insultant pour une vie étudiante .. la différence est affolante et anormale..” – Héloise, Soins Infirmiers, 1ère année à Paris]

Pour les autres étudiant.e.s c’est une toute histoire

Les bourses sont nationalisées. Le montant est revu chaque année et se base sur un barème qui prend en compte les ressources de la famille et des points de charge (le nombre de points est calculé en fonction de : l’éloignement du lieu d’étude du domicile familiale et les autres enfants à charge de la famille)

Elles bénéficient aux étudiant.e.s étant confronté.e.s à des difficultés matériels qui ne leur permettent pas d’entreprendre ou de poursuivre des études supérieures.

En clair, aujourd’hui ça va changer quoi ?

Les montants des bourses et les conditions d’attribution sont maintenant les mêmes que ceux des CROUS. Cette mesure sera effective à la rentrée de février 2017 pour les nouveaux étudiant.e.s puis pour tou.te.s à la rentrée de septembre 2017.

Cependant la constitution et l’analyse du dossier social étudiant.e (DSE) ainsi que les modalités de versement, dont notamment la fréquence, resteront les mêmes et par conséquent très territoire-dépendant.

En conclusion

Attendu depuis 2004, cette victoire marque une avancée importante pour les ESI.

Cependant, la FNESI milite toujours afin d’obtenir  un accès aux services du CROUS tels que les SUMPPS (Services Universitaires de Médecine Préventive et de Promotion à la Santé), CSU (Centre de Santé Universitaire)et des SUAPS (Services Universitaires des Activités Physiques et Sportives) et cela dans la totalité des régions de France. La dynamique afin de transférer la gestion des bourses des formations sanitaires et sociales au CROUS n’est pas prête de s’éteindre, et c’est bien cela qui en fait une des revendications phare de la FNESI.

Alors c’était mieux avant ?

Jeremy DOJWA, vice-président en charge des Affaires Sociales

Justine PEGUET REVUZ, vice-présidente en charge de la Démocratie Étudiante

L’officialisation de l’alignement des bourses
Share this post