Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 90 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

Les FLOPS !

Un IFSI d’une des belles îles de France, calcule les Remboursements de Frais de Déplacements (RFD) “à vol d’oiseau”… Sachant que la Corse est plus qu’escarpée et composée de routes sinueuses.  Les étudiant.e.s n’y sont aucunement remboursé.e.s selon le véritable coût de leurs déplacements.

Vous pensiez que le Travail de Fin d’Étude fait de manière individuelle sur un sujet choisi et démarrant d’une situation vécu était lourd et fastidieux ? Dans certains IFSI de France, les étudiant.e.s réalisent d’abord une première partie du travail en individuel puis se regroupe pour ne finaliser le TFE sur le sujet que d’une seule personne du groupe. Entre frustration et manque de motivation dû au sujet imposé par ses collègues, quel est le pire ?

Malgré une fin d’année 2016-2017 extrêmement chaude, certain.e.s étudiant.e.s se sont vus refuser l’accès au cours pour leurs tenues jugées inadaptées. Pourtant, aux vues des températures rencontrées et des locaux non climatisés, laisser la possibilité aux étudiant.e.s de porter des tenues estivales aurait pu éviter plusieurs d’entre eux/elles de faire des malaises…

De par ses liens directs avec les ESI, la FNESI reçoit tous les jours des mails d’étudiant.e.s en situation délicate et qui ont besoin de soutien. Or, dans certains instituts, comme à Annonay (cf CDP 19/09/2017), les demandes d’aide arrivent par dizaine, de manière régulière au fil des années et ce malgré l’implication de la FNESI sur ces grosses problématiques.
Ce sont de situations qui ne doivent plus durer. Il est temps de mettre fin à la pression néfaste de ces établissements sur les ESI et que chacun.e puisse étudier dans les meilleures conditions.

L’enquête “Le mal-être des étudiant.e.s en soins infirmiers” sortie en septembre 2017 a montré une précarité étudiante flagrante. En effet, ce sont 76,5% des étudiant.e.s qui estiment être obligé.e.s de travailler pour subvenir à leurs besoins financiers et 48% qui estiment avoir une mauvaise santé financière. Cependant, en toute connaissance de cause, certains IFSI du Nord facturent les rattrapages aux étudiant.e.s devant se présenter aux épreuves de 2eme session ! Bravo le Nord !

En fin d’année, tout le monde fatigue : ESI comme formateurs/trices ! Au Nord, des partiels de rattrapages ont été distribués avec les corrigés agrafés à leur dos ; à l’Est les machines qui corrigent les QCM tombent en panne ; à l’Ouest, on signale une copie perdue et une promotion entière qui se retrouve à passer des rattrapages,… Vite, le besoin de vacances est urgent !

Les FLOPS !
Share this post