Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 90 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

Les aides sociales

En Septembre 2017 est parue une enquête menée par la FNESI sur le Bien-Être des étudiant.e.s en soins infirmiers. Cette dernière a démontré que 48% des étudiant.e.s en soins infirmiers estiment avoir “une mauvaise santé financière”.
Elle a également permis de mettre en évidence le taux d’étudiant.e.s obligé.e.s de travailler à côté de leurs études afin de pouvoir subvenir à leurs besoins. Ce sont alors 76,5% des ESI qui estiment ne pas avoir d’autres possibilités, dont plus de 26% qui se retrouvent dans l’incapacité de poursuivre leurs études sans faire une interruption de formation, dans le but de mettre de l’argent de côté et pouvoir vivre dans de bonnes conditions pour étudier.

A l’heure actuelle, des moyens sont mis en place pour répondre aux problématiques financières des étudiant.e.s : voici quelques aides auxquelles tu peux prétendre en tant qu’étudiant.e. en soins infirmiers.



Les Bourses des Formations Sanitaires et Sociales

Si les bourses des étudiant.e.s sont gérées par le CROUS à l’université, ce sont les Régions qui s’occupent de la gestion de celles des formations sanitaires et sociales et donc des étudiant.e.s en soins infirmiers ( sauf en Normandie). Ces bourses peuvent être attribuées sans limite d’âge aux étudiant.e.s en formation initiale, les demandeur.se.s d’emploi non indemnisé.e.s, ceux percevant l’allocation de solidarité spécifique et les bénéficiaires du RSA. Leurs montants ont été aligné en 2016 sur ceux des bourses du CROUS en vu de mettre les étudiant.e.s des formations sanitaires et sociales sur un pied d’égalité avec les autres étudiant.e.s de l’enseignement supérieur. Ainsi, à un même échelon, tu pourras percevoir la même somme qu’un.e autre étudiant.e et ce, quelque soit sa formation.

Afin d’effectuer ta demande de bourse, il te faut te rendre sur le site de la Région dans laquelle tu vas effectuer tes études en soins infirmiers.

Les aides d’urgence

En cas d’importants problèmes financiers survenant de manière ponctuelle, que ça soit dans tes études ou dans ta vie quotidienne, il est possible de faire appel à des Fonds d’Aides d’Urgences (FAU). Les Aides Spécifiques d’Allocations Ponctuelles (ASAP) sont accessibles pour les étudiant.e.s en soins infirmiers et la demande est à effectuer auprès du service social de ton CROUS.

De plus, les Régions bénéficient également de fonds pour aider les étudiant.e.s qui se retrouvent dans le besoin ponctuellement et peuvent, en fonction de la situation de ceux/celles-ci, réévaluer son dossier de bourse afin de le revoir à la hausse. Tu peux contacter le service des formations sanitaires et sociales de ton Conseil Régional en cas de besoin afin d’obtenir plus de renseignements.

Avoir un toit au-dessus de la tête

Le logement est le poste de dépense le plus important dans le budget d’un.e étudiant.e, mais quelques aides peuvent te permettre d’alléger la facture.

Afin de trouver un logement avec des prix abordables, tu peux te tourner vers les logements gérés par le CROUS. Pour cela, il te suffit de constituer un Dossier Social Étudiant (DSE) en ligne sur le site internet de ton CROUS entre les mois de janvier et mai précédant l’année universitaire.

Dans le cas où tu ne pourrais pas bénéficier de ces logements là, tu peux tout de même bénéficier d’un autre service du CROUS, appelé Lokaviz. Cette plateforme référence de nombreux logements à prix accessibles pour les étudiant.e.s.

Dans tous les cas, que tu choisisses un logement CROUS, ou un logement par le biais d’un.e particulier.e ou d’un.e professionnel.le, tu peux bénéficier d’une Garantie VISALE.
Tous les étudiant.e.s ne répondent malheureusement pas aux critères pour pouvoir entrer dans un logement car ils ne bénéficient pas tous d’un garant. La garantie VISALE permet aux étudiant.e.s qui en ont besoin de pouvoir bénéficier d’un logement sans avoir une personne directement nommée comme garante.

Enfin, une fois que tu as trouvé un logement tu peux bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement (APL), délivrée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Pour les simulations et les demandes, tu peux cliquer sur le lien suivant : SIMULATION.

A table !

Les Restaurants Universitaires (RU) sont gérés par les CROUS et proposent des repas à moindre coût (3,25€ depuis 2015). Ces RU sont accessibles à tous les étudiant.e.s.

Tu n’as pas de RU à proximité de ton IFSI ? Pas de panique, d’autres solutions existent ! En effet, certains établissements hospitaliers font des partenariats avec les CROUS, permettant ainsi aux étudiant.e.s de bénéficier de repas au même tarif que les étudiant.e.s ayant un accès direct aux restaurants universitaires.

Il existe également des AGORAé, ce sont des épiceries sociales et solidaires gérées par des étudiant.e.s et pour les étudiant.e.s, proposant des produits de première nécessité, de qualité et à des prix très attractifs (10 à 30% du prix du marché). Ces AGORAé sont présentent dans certaines villes comme Strasbourg, Lyon, Clermont-Ferrand et bien d’autres.

Enfin, la FNESI, via le développement de son projet Aubergine, aide certaines de ses associations à proposer des paniers de fruits et légumes à moindre coût. Pour cela, rien de plus simple, rapproche-toi de l’association étudiante de ton IFSI.

Les cordonniers sont les plus mal chaussés : sachez rester en bonne santé !

A compter de la rentrée de Septembre 2018, les étudiant.e.s entrant en formation n’auront plus à souscrire à une sécurité sociale étudiante. Ceux/celles  étant déjà dans l’enseignement supérieur ou en formation devront y rester affilié.e.s encore un an.
De ce fait, nous  serons rattaché.e.s au régime général de la sécurité sociale.


Si les étudiant.e.s n’auront plus à cotiser pour une sécurité sociale étudiante, certain.e.s n’ont cependant pas les moyens de se payer une complémentaire santé permettant de prendre en charge les frais de santé supplémentaires.
Pour cela, il existe des aides spécifiques concernant les dépenses de santé auxquelles les étudiant.e.s en soins infirmiers peuvent prétendre :

  • La Couverture de Maladie Universelle et Complémentaire (CMU-C). Cette couverture fait en sorte que tous les soins médicaux soient payés sans avance de frais et que la part complémentaire des dépenses soit prise en charge;
  • Pour ceux qui ne pourraient pas bénéficier de la CMU-C, l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS),  permet de contracter une mutuelle complémentaire.

Au sein des universités, il existe différents services tels que les Services Universitaires de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) ou les Services Universitaires d’Activité Physique et Sportive (SUAPS), qui ont pour mission d’assurer la protection médicale des étudiant.e.s et de leur permettre de pratiquer un sport à des prix réduits. Malheureusement, en tant qu’étudiant.e.s en soins infirmiers, nous n’y avons pas accès partout, cela dépend des universités.

Partir à l’étranger : oui mais comment?

Tu souhaites partir faire un semestre en Erasmus ou un stage à l’étranger ? Il existe de multiples aides, dont des aides financières telles que des bourses, pour te permettre de vivre cette formidable expérience ! Retrouve le Guide de la Mobilité sur notre site fnesi.org. Si tu as la moindre question, tu peux nous contacter à international@fnesi.org.

La FNESI est là pour t'accompagner !

Financer ses études, ce n’est pas toujours évident et il peut arriver que tu te sentes seul.e et/ou perdu.e parmi toutes les aides sociales et les interlocuteurs existants.
Pas de panique ! Tu trouveras dans ce guide des Aides Sociales pour les étudiant.e.s en soins infirmiers toutes les informations dont tu as besoin. Si malgré cela, tu ne parviens pas à joindre les deux bouts ou à trouver l’information que tu recherches, la FNESI est aussi là pour t’accompagner dans tes démarches et trouver les aides adaptées à ta situation, afin que tu puisses suivre tes études le plus sereinement possible.

N’hésite donc pas à nous contacter à affaires.sociales@fnesi.org.

Les aides sociales
Share this post