Fédération Nationale des Étudiant.e.s en Soins Infirmiers

L'association représentative des 90 000 étudiant.e.s en soins infirmiers de France

Le Plan Etudiants : qu’est-ce que c’est ?

A l’heure actuelle, la FNESI continue de défendre les droits des étudiant.e.s en soins infirmiers et oeuvre à l’intégration universitaire de leur formation. Il est important de décoder les évolutions de l’enseignement supérieur et de l’accès aux études puisque c’est, potentiellement, à ce système que nous allons appartenir d’ici quelques années.

Dans le contexte de la rentrée 2017 qui s’est avérée être catastrophique, le gouvernement a décidé de réagir. Filières en tension, tirage au sort, taux d’échec élevé en premier cycle : il était temps de se donner les moyens pour faire face à la détresse des étudiant.e.s !  

Ainsi, le 30 octobre 2017, le gouvernement de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ainsi que le Ministère de l’Education Nationale ont publié le Plan Etudiants.

Celui-ci comprend, en réponse aux diverses problématiques, un chapitre sur l’orientation, un sur l’accès à l’enseignement supérieur, un autre sur l’accompagnement des étudiant.e.s durant leurs études et enfin, un dernier sur les axes d’amélioration des conditions de vie estudiantines.

En ce qui concerne l’orientation, des mesures ont été prises : demain, ce ne sera plus un.e mais bien deux professeur.e.s principaux/ales qui accompagneront les élèves dans la construction de leur projet d’études et qui se prononceront par rapport à sa cohérence en fonction des capacités de l’élève. De plus, deux semaines seront dédiées à l’orientation des jeunes sur l’année de terminale et  leur accompagnement par des étudiant.e.s de l’enseignement supérieur, dits « ambassadeurs/rices », qui seront chargé.e.s d’informer à propos de leur filière. Enfin, pour aider l’élève de terminale à s’orienter dans une filière en fonction de ses capacités, des attendus ont été rédigés et font apparaître les grandes compétences requises pour réussir.

Ensuite, à propos de l’accès au supérieur, il a été énoncé dans ce rapport que la sélection par tirage au sort, hasardeuse et injuste, serait supprimée. La FNESI salue cet engagement. Au même titre que ce système de sélection risqué, la plate-forme Admission Post Bac (APB) appartient désormais à une période révolue et a laissé place à Parcours Sup. Dorénavant, les élèves pourront formuler 10 voeux et n’auront plus à les hiérarchiser : ainsi, chaque étudiant.e aura davantage de possibilité d’accéder à la filière de son choix. En ce qui concerne les bachelier.e.s qui n’auraient pas eu de réponses positives, une commission d’accès au supérieur sera convoquée et dans laquelle siègera le/la recteur/trice. Celle-ci permettra de définir une formation satisfaisante à chacun.e pour garantir le droit à la formation.

Pour l’accompagnement des jeunes durant leurs études, le Plan Etudiants préconise la mise en place de différentes mesures au sein des établissements de l’enseignement supérieur. Au même titre que la FNESI, le gouvernement souhaite voir renforcées les méthodes de pédagogie par projet, d’enseignement par les pairs comme le tutorat, ou encore de pédagogie inversée attendant plus de réflexivité de la part de l’étudiant.e. De plus, des remises à niveau à l’entrée de l’université seront proposées pour ceux/celles qui en ressentent le besoin, permettant à tou.te.s de réussir leurs études en ayant les connaissances de départ nécessaires. Un contrat de réussite pédagogique pourra aussi être proposé à l’étudiant.e et sera mis en place en collaboration avec le/la directeur/trice d’études : celui-ci évoluera en fonction des capacités de chacun.e.

Pour aller plus loin...

Rendez-vous à l’article “La fin du Régime de Sécurité Sociale étudiant.e, un progrès dans la lutte contre la précarité étudiant.e” !

Lucie Léon, vice-présidente en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Le Plan Etudiants : qu’est-ce que c’est ?
Share this post